Volet 3 : Offre de soins Communautaire

Le volet 3 du PARSSI contribue au renforcement de l’offre de soins communautaire en milieu urbain dans la zone cible du PARSSI : Abidjan, Bouaké, Man et San-Pedro pour laquelle des subventions sont attribuées à des ONG et associations communautaires en vue d’appuyer les Etablissements de Santé de Premier Contact (ESPC).  L’approche du Ministère de la Santé se fonde sur les Soins de Santé Primaires et une pyramide sanitaire qui reste encore à renforcer dans sa composante opérationnelle. La Côte d’Ivoire s’est donnée pour objectif, au sortir d’une longue période de crise, de redynamiser le secteur privé non lucratif qui s’est développé à Abidjan il y a une vingtaine d’années sous la forme de centres de santé gérés par des associations communautaires : les ESCom (Etablissement de Santé à base Communautaire). Le défi consiste à renforcer la qualité et l’accessibilité des soins essentiels tout en remettant en avant le principe d’implication communautaire qui permettra de mieux répondre aux besoins prioritaires des communautés urbaines et garantir une bonne gouvernance.

L’assistance technique long terme relative au volet 3 a pour mission de préparer, après analyse approfondie des parties prenantes, d’accompagner le processus d’appel à propositions, et, dans la phase de mise en œuvre assurer le suivi et accompagnement/coaching des bénéficiaires des subventions. Il s’agit d’un domaine novateur car, jusqu’à présent, la Côte d’Ivoire a peu privilégié les aspects autres que gestionnaires dans son système d’implication de la communauté en matière de santé. L’enjeu, du fait de l’orientation des lignes directrices pour une emphase particulière sur la santé maternelle et infantile, est donc de rendre les services et soins dispensés à cette cible plus efficaces au sens ou les soins de santé primaires l’entendent (accessibilité renforcée, intégration et continuité des soins). Une vigilance particulière est accordée à l’implication du district sanitaire qui reste le garant de l’approche du ministère de la santé et des normes nationales et une étroite collaboration entre les ONG et les autorités sanitaires est assurée.

En parallèle à ces subventions dont la gestion est confiée aux ONG, le PARSSI mène des activités qui contribuent à une nécessaire réforme des ESCom. Des ateliers et réunions sont organisés dans le cadre du volet 3 afin de réunir et permettre des échanges constructifs entre toutes les parties concernées par la mise en application de la politique nationale de contractualisation élaborée grâce à l’appui du volet institutionnel du PARSSI.

Des missions court terme d’assistance technique ont par ailleurs contribué à la production d’études importantes pour mener à cet accompagnement du ministère de la santé dans sa mission de renforcement de l’accès des populations urbaines aux soins de santé de base. Deux études ont été menées à Abidjan dans le domaine du fonctionnement institutionnel, technique, économique et communautaire des ESCom et dans le domaine de l’accès aux soins des indigents.

A cette étape de la mise en œuvre du PARSSI, le volet communautaire à permis de (i) renforcer à travers des réhabilitations, équipement et formation  47 établissements sanitaires urbains de premier contact à travers 5 subventions, (ii) mettre à disposition de ces établissements des médicaments essentiels (gratuité et recouvrement) contribuant à réduire la mortalité maternelle et infantile, (iii) construire 3 nouveaux ESPC urbains, (iv) renforcer les capacités des ONG, associations communautaires et faîtières dans les 4 régions cibles, (v) mettre en place des modèles originaux d’implication communautaire, réseaux et interfaces prestataires-usagers, (vi) instaurer un dialogue entre les ESCom et les autorités sanitaires, (vii) préparer la phase opérationnelle de contractualisation concernant le secteur privé non lucratif, (viii) produire 2 études contribuant à une réflexion sectorielle dans le domaine de la santé urbaine, (ix) appuyer le ministère de la santé dans l’élaboration d’un Guide des ONG nationales de santé.